Grâce à une formation théorique solide couvrant un large spectre, les études en sciences mathématiques permettent de s’adapter aisément aux exigences actuelles du monde du travail et offrent de multiples possibilités de carrière. Voici quelques exemples de débouchés après des études en sciences mathématiques :

  • Chercheur en mathématiques pures ou appliquées (FNRS, FRIA, instituts nationaux ou centres internationaux...), carrière académique en Belgique ou à l’étranger
  • Professeur de mathématiques dans l’enseignement secondaire supérieur
  • Secteur des banques, des assurances et de la finance : analyse financière, économie, économétrie, gestion du risque, actuariat, ...
  • Recherche opérationnelle, logistique, ...
  • Applications à des domaines proches : météorologie, astronomie, physique, informatique, cryptologie, imagerie, ...
  • Bureaux de consultance, firmes pharmaceutiques, administrations, ministères publics, ...
  • Ouverture vers d’autres formations ou Masters à l’ULg ou ailleurs : statistique, biostatistique, sciences actuarielles, environnement.

Quelques pistes

Nos anciens étudiants...

Pour répondre à une evaluation de la qualité menée par l' AEQES (Agence pour l'évaluation de la qualité de l'enseignement supérieur), le Département de Mathématique a réalisé un grand recencement. Fait marquant : Tous nos diplômés obtiennent dès leur sortie, un emploi en relation directe avec leur formation. Avec un panel d'une centaine de diplômés (sur plus de 20 ans) ayant répondu à l'enquête, la répartition en secteurs d'activité des nos anciens étudiants est la suivante :

  • Enseignement secondaire    50%
  • Enseignement supérieur ou universitaire    22%
  • Secteur privé    20%
  • Recherche 7%

Témoignages d'anciens étudiants : Ludovic Théate et Marion Vandermeer

Il est à noter que cette étude ne prend pas en compte les étudiants ayant suivi un autre Master après un bachelier en sciences mathématiques (par exemple, l'actuariat). En effet, après un bachelier en sciences mathématiques, des passerelles existent : accès à un master en sciences actuarielles ou un master en sciences des données. Moyennant une adaptation de programme, un master en informatique est aussi possible.

Pour les diplômés de ces dix dernières années, si on exclut l'enseignement, le principal secteur d'activités professionnelles est celui des banques et des assurances (Ethias, Intégrale, KPMG, AXA, AG Insurance, Sopra, ...) suivi par l'optimisation, la finance, les télécommunications et  le marketing.

Un classement des "meilleurs" métiers

Par exemple, le site américain careercast a établi le classement suivant (parmi 200 métiers).

Il est frappant de constater que la moitié des métiers du "top 10" font la part belle aux mathématiques !

  1. Statisticien

  3. Analyste en recherche opérationnelle

  4. Analyste en sécurité informatique

  5. Analyste de données

  7. Mathématicien

11. Actuaire

...

Partagez cette page